Prodigal Son - Récapitulation et revue de l'épisode 2 de la saison 1

Tout est dans l'exécution

L'épisode 1 de Prodigal Son La saison 2 commence par une cuillerée d'exposition musclée, nous rattrapant avec Malcolm alors qu'il raconte plutôt que nous montre ce qui s'est passé la saison dernière.

Au milieu de cette scène, il décompose toute l'histoire de l'intrigue de l'année dernière à l'homme debout à côté de lui; un tueur que la police est après appelé le Penthouse Slasher. Après une brève confrontation impliquant un couteau, Malcolm et les autres parviennent à appréhender leur suspect.

Martin appelle Malcolm de prison et révèle qu'il rentre chez lui. Enfin, chez Claremont.

De retour au poste de police, Ainsley travaille comme présentatrice de nouvelles et se dirige vers JT qui dirige actuellement l'équipe. Elle semble aller bien, surtout après avoir poignardé Endicott lors de l'apogée choquante de la saison 1. Malcolm continue cependant d'être hanté par cet incident. Il s'avère qu'Ainsley et sa mère ont été mises en quarantaine, ce qui semble l'avoir aidée à se vider l'esprit pour le moment.

Eh bien, après ces brèves mentions de COVID, c'est sur une exposition forcée sur les problèmes sociaux actuels en Amérique, gracieuseté de Dani.

Quoi qu'il en soit, Malcolm rejoint les autres alors qu'ils sont informés du prochain cas sur lequel ils travaillent. La femme en question, Millie, s'est fait couper la tête. C'est l'œuvre d'une ancienne guillotine française mais pourrait aussi être l'œuvre d'un chirurgien. Eh bien, je suppose que cela donne à Malcolm une excuse pour voir son père!

À Claremont, Malcolm apprend que Martin partage actuellement une chambre avec un homme appelé Jerry, qui est mentalement handicapé. Il semble certainement plus fou que Martin, qui n'est pas heureux que Malcolm se fâche contre lui. Étant donné qu'il était celui qui a aidé à couvrir le cadavre, Martin n'apprécie pas le silence radio.

Malcolm finit par découvrir où se trouve la guillotine. Il s'avère qu'un homme excentrique et flamboyant nommé Izzy est celui qui le possède. Lorsque les lumières sont éteintes, des éclaboussures de sang apparaissent autour de la guillotine confirmant que c'est bien celle qui a été utilisée. Seulement, Izzy se trouvait à bord d'un jet au moment de l'incident. Cela signifie que quelqu'un d'autre est responsable.

Au sous-sol, Malcolm trouve le donjon sexuel d'Izzy complètement maçonné. Boyd, le petit ami de Millie, est coincé à l'intérieur, enchaîné au mur. Malcolm joue finalement le rôle du tortionnaire après avoir renversé les briques. Il prend divers outils et parvient à obtenir une confession. Il s'avère que Boyd a tué le mari de Millie et accusé à tort un jeune traiteur.

Pendant ce temps, l'avocate de la veuve, Natalie Barba, se trouve être la sœur de la personne exécutée à tort. Cela en fait certainement une suspecte, mais Malcolm décide de tourner son attention vers un bourreau littéral à la place. En fait, le nom de ce bourreau est Tom Henry Glanton et il est actuellement dans l'appartement de Malcolm. Il demande à Natalie d'être lâchée et tend une hache à Malcolm, prétendant ne pas être un homme cruel. Il admet également être le seul responsable de tout ce qui s'est passé.

Eh bien, il s'avère que Malcolm a enregistré tout cet incident sur son téléphone et grâce aux aveux de Tom, une sauvegarde est en route. Cette sauvegarde va juste après JT et le cloue contre le mur, les officiers l'appelant «garçon». Malcolm et les autres arrivent cependant et empêchent les agents d'arrêter le mauvais homme.

De retour à la gare, le gang promet de récupérer JT et prétend qu'il y a «encore de bons flics là-bas».

Malcolm retourne à Claremont et rencontre à nouveau son père, qui lui tient la main et le remercie d'avoir sauvé Ainsley. Martin dit également à Malcolm qu'il sait ce qu'il traverse, révélant joyeusement que Malcolm se sent probablement bien de s'en tirer avec un meurtre. L'expression de Malcolm semble l'indiquer aussi, car il reste déterminé à ne pas suivre les traces de son père.


La revue de l'épisode

Prodigal Son est de retour et tout comme la première saison, ce thriller policier prend un départ difficile. Bien que l'affaire par les chiffres soit correcte et ait suffisamment contribué à occuper le gang, l'écriture a toujours été un peu hasardeuse dans cette émission.

La saison dernière, la seconde moitié s'est sentie tellement plus énergique que la première léthargique, faisant bien de condenser ce dernier arc en quelques épisodes alors qu'Endicott a connu un destin macabre. Ici cependant, l'écriture est assez aléatoire.

Le plus gros problème vient de l'exposition forcée au début de l'épisode. C'est complètement inutile et c'est vraiment maladroit. La première leçon d'écriture de scénario montre ne pas dire. Vous auriez pu très facilement nous donner un récapitulatif des cauchemars de Malcolm Bright, avec des éclairs de ce qui s'est passé la saison dernière entrecoupés de fragments de Malcolm gémissant dans son sommeil puis se réveillant dans une sueur froide. Au lieu de cela, nous obtenons juste un monologue récapitulé.

C'est encore tôt, mais étant donné que cette émission s'est terminée avec de si grands espoirs la saison dernière, il est un peu décevant de la voir se pavaner indifférente en 2021 avec une gueule de bois. Espérons que les épisodes à venir sont une amélioration par rapport à celui-ci.

Saison précédente

L'épisode suivant

Attendez-vous à un résumé de la saison complète à la fin de cette saison!

 

  • Évaluation de l'épisode
2.5

Laisser un commentaire